Je ris par fragilité, par ce que je ne sais pas vraiment quoi répondre me concernant ...

man-sleeping-vector-illustration-40660891Mais dans un ensemble et en général, il est dit beaucoup de choses sur les gens et les personnes qui ne dorment pas la nuit, et leurs états d’esprit....

La première des raisons qui revient le plus souvent, et à l’échelle de l'humanité tout entière, c'est la phobie du lit, car synonymes de la mort subite qui survient en plein sommeil, cette catégorie d'insomniaques résiste au sommeil jusqu'à l'écroulement, ont les retrouvent dormant dans des situations et positions hallucinantes d'inconfort....

La seconde la plus récurrente, est dont fait partie feu l'artiste Serge Gainsbourg, se sont, et ils se qualifient eux-mêmes ainsi, « des rats de la nuit », faisant allusion aux rats d’égout qui de peur de l'humain ne sort que la nuit pour se trouver nourriture et gambader loin des gens qui sont un risque pour lui, ceci est dû surement à un type « d'agoraphobie », mais pour vivre cette sérénité, il faut des moyens financiers conséquents, car c'est un choix de vie ou la nuit remplace l'activité du jour....

Il y a quelque phénomène de la nature dont leurs métabolismes n’a besoin d'à peine quelque petites heures de sommeil. J’ai connu une dame qui ne dormait qu’une heure par nuit, et sur le plan clinique, les médecins n’avaient décelé chez elles aucune anomalie, ni aucun signe de fatigue ou de surmenage. Son état de santé était correct et sa tension artérielle parfaite. Même les molécules pharmaceutiques les plus redoutables (les somnifères) n’ont pas eu raison de ses insomnies, elle reste une énigme pour la science. Elle est décédé à plus de 90 ans, et à vécut plus de 70 ans d’insomnies et entre parenthèse, elle avait élevé 11 enfants  …

Il y a une catégorie, je pense notamment à certaines intellectuelles pour qui le silence de la nuit leur offre un espace de tranquillité et d’aisance, pour effectuer leur travail, souvent de réflexion, loin du tapage du jour…

Et enfin, les soucis, la tristesse, le malheur, les cœurs brisés, la déchéance, la solitude, sont autant de facteur a privé l’individu du sommeil…

Sinon moi, je suis surement perdu dans les méandres de tout ce que je viens d’évoquer.