sbZeNCy-k4g0JB_fR3q8DsKws4I

On dit qu'il ne faut pas blesser un enfant, comme s'il était permis de blesser un adulte…

L’humiliation fait mal, elle ridiculise, s’amuse à rabaisser, elle regarde de haut, se moque négligemment.

L’humiliation insulte, elle exclut doucement.

Alors, c’est presque sûr, on perd sa dignité, à force d’être méprisés et jugés.

Comme si c’était nous qui avions fait ce choix des travers de la vie.

Comme si ce n’était pas un long chemin de croix !

Mais ne t’inquiète pas, la vie ne te réserve que le beau, tu le verras.

Toutes les peines de la vie que tu as dû surmonter pour contenir les cris des douleurs, ne sont pas vaines.

Les ingrats, les revêches que la vie à mise sur ton chemin, se liquéfie par évidence et ne reste que l’authenticité, et l’authenticité c’est toi.

Tes mots cachent tes douleurs, par pudeur ou par délicatesse nul personnes n’a vu ni entendu tes pleurs.

Tu préfères les éclats de rire, car nul ouille n’est disponible pour tes moments contrits.

Les tiens, ceux qui comptent, te reviendront après tous les tourments.

Toi aussi tu as ta part de la vie. Et tu l’aura, tu le verras.

Les étincelles que tu lance dans la vie pour éclairer le chemin des autres, te reviendront pour éclairer ton cœur. Un cœur qui n’a jamais refroidie malgré toutes les peines.

Ces mots s’imposer à toi, non pas pour mentir, mais pour dire combien tu es juste, digne héritière des justes.

Tous les rayons du soleil pour réchauffer ta vie.

Ton âme te sauvera, tu le verras.