31 octobre 2017

Algérie… Les enfants de la Toussaint 2017.

Beaucoup d’Algérois ont été surpris par une interminable file d’attente devant le Centre culturel français à Alger-Centre. Des jeunes venus des quatre coins du pays se bousculaient pour y accéder. La raison est que tous ces jeunes étaient venus pour s’inscrire à l’examen TCF (Test de connaissance du français), pièce maîtresse dans les démarches pour les études en France. Habituellement paisible, l'Institut Culturel Français, anciennement le CCF -Centre Culturel français à deux pas de la wilaya d'Alger (Préfecture) et de l'APN... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 08:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2017

Le Retour De Djeha de Farid Mammeri.

Farid Mammeri, de Djeha ce farceur, dira, qu’en réalité il est la conscience des peuples, qui au long des siècles, dans le bassin méditerranéen, titilla l’esprit… Un homme qui s’interroger sur l’intelligence chez l’être humain, Djeha lui tendit un crottin d’âne et lui demande de gouter… L’homme hésite puis pris un bout et le goûta, et s'esclaffa « mais c’est du crottin… », Djeha lui répondit, « voilà tu es intelligent… Farid Mammeri est plein de richesses de l’esprit, de l’âme et du cœur que sa peinture détonne à chaque fois avec... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2017

Cherchell… La catastrophe programmée…

Le petit port paisible de Cherchell. Le journal électronique Algérie Part, dans son édition du 23 octobre 2017, confirme que malgré les crises, les autorités ont décidé de construire le Port d’El-Hemdania, à Cherchell. A ce jour, selon ce que nous savant du projet, sur le plan de la procédure, c’est qu'aucune enquête commando-incomando n’a était diligenté,  -  Enquête commodo/incommodo, est une enquête préalablement effectuée par l'Administration, avant la prise de certaines décisions (déclaration... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2017

« Le dernier soir du dictateur » de Mohamed Benchicou, bientôt au théâtre !

Certains penseront à Bouteflika, ils n’auront pas tort, la pièce de théâtre met en scène la mutation de l’homme en bête de pouvoir, avide et déraisonnable, accroché au fauteuil, exigeant la reconnaissance et la notoriété, le futur de son nom, la gloire et des années immortelles, la gloire éternelle. L’œuvre théâtrale, « Le dernier soir du dictateur », est une pièce écrite par Mohamed Benchicou en 2011 sur une idée de Sid Ahmed Agoumi, première création littéraire algérienne inspirée du mouvement révolutionnaire qui traverse le... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 07:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 octobre 2017

Enfin un éclairage sur le calvaire de Ali Koudil.

Ali Koudil fut-il broyer par l’instrumentation de l’injustice, ou l’incompétence de la justice… Il est à noter qu’au Salon International du livre d’Alger – le 22ème SILA qui se tiendra au palais des expositions des pins maritimes du 26 octobre au 05 Novembre 2017 – les Editions KOUKOU présente le livre " NAUFRAGE JUDICIAIRE, Les dessous de l'affaire Cnan ".  Ali KOUDIL, ancien Pdg de la Cnan raconte le naufrage du navire le Béchar, sa condamnation par le tribunal criminel d'Alger, et son séjour au quotidien dans les prisons... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 04:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2017

Colloque international à Alger sur la préservation du patrimoine cinématographique. 2017

  Alger, 11/10/2017 - 12:27 - UNIQUE ID: 171011_9 Patrimoine cinématographique algérien : Colloque international à la Bibliothèque Nationale, El-Hamma, Alger. Cycle de projections de films restaurés organisées en collaboration avec le Centre National de la Cinématographie et de l’Audiovisuel (CNCA) et le Centre Algérien de la Cinématographie (Cinémathèque Algérienne) à travers le pays. "Préserver et sauvegarder le patrimoine cinématographique algérien" Sous l’égide de Son Excellence Monsieur Azzedine MIHOUBI, Ministre de la... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 06:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2017

Le couloir de la mort...

Voilà une fois encore, la preuve qu’il faut abolir la peine de mort dans le monde.  Etats-Unis : condamné à tort, il retrouve la liberté après 23 ans de prison.   Lamonte McIntyre avait été reconnu coupable d'un double meurtre commis en 1994 alors qu'il n'avait que 17 ans. Entouré de médias et de soutiens, Lamonte McIntyre a embrassé sa mère vendredi pour la première fois en tant qu'homme libre, après avoir passé 23 ans derrière les barreaux d'une prison américaine à la suite d'une erreur judiciaire. Originaire du... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 02:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2017

Violente diatribe d’Abdellali Merdaci, contre Sarah Haider.

Abdellali Merdaci qualifie Boualem Sansal d'odieux ... en définitive Rachid Boudjedra n'est pas seul dans l'art de la clabauderie ...    Le combat douteux de Sarah Haider et son appel au boycott du SILA 2017.   Par Abdellali MERDACI*  9 Octobre 2017 Une pétition internationale, à l’initiative de la romancière et journaliste Sarah Haider, appelle au boycott du Salon international du Livre d’Alger 2017. Voilà une des manifestations du bel esprit du microcosme culturel algérois, toute de futilité. Et... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 06:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 octobre 2017

En hommage à Abdelkader Hamidi, un "enfant de la lune".

On les appelle les enfants de la Lune parce qu’ils ne doivent pas être exposés aux rayons ultraviolets. Un joli nom pour une maladie génétique rare nommée : Xeroderma Pigmentosum. Abdelkader ainsi que ses camarades avaient participé à la pièce théâtrale d’un concept complètement nouveau au niveau du théâtre de sidi bel abbés, est nous avons conduit un Documentaire "La Chambre d'amis", pour voir en profondeur le travail de cette expérience théâtrale. D’abord une Pièce, « La chambre d’amis » - « Le Singe qui voyagea sans son cœur»… ... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2017

Déclaration de Ahmed Taleb-Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès

Déclaration de Ahmed Taleb-Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès  «Trop, c’est trop !» Au-delà des conditions particulières dans lesquelles il avait été porté au pouvoir en 1999, ou des ajustements successifs de la Constitution pour en faire un document assurant une présidence à vie, le chef de l’Etat actuel, très lourdement handicapé, notamment depuis sa deuxième hospitalisation à l’étranger en mai 2013, n’est manifestement plus en mesure de continuer à diriger le pays. Totalement absent de la scène nationale et... [Lire la suite]
Posté par Rachid Dechemi à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]